3 000 Amazon Go d’ici 2021 ?

3 000 Amazon Go d’ici 2021 ?

Publié le • Modifié le 2018-10-05 16:46:50 par Cédric- éditeur @ sitedesmarques - vu 335 fois.

Le déploiement des Amazon Go est passé à la vitesse supérieure. Amazon Go, ce sont ces magasins sans caisse ni personnel inventé par le géant américain de l’e-commerce. Le premier avait été inauguré en janvier 2018 dans la ville où est basée la multinationale du milliardaire Jeff Bezos, Seattle.

Après deux ans de travaux, Amazon avait lancé ce nouveau concept, une supérette sans caisse et sans contact. Concrètement les clients téléchargent auparavant une application dédiée qui leur donne une clé d’accès (un code QR) qu’ils doivent scanner pour entrer dans le magasin.

Ensuite, de multiples caméras disposées dans le magasin suivent et analysent les mouvements des clients et des capteurs intelligents installés dans les rayons permettent au système d’enregistrer les produits choisis par les clients. L’application étant associée à leur carte de crédit, les clients sont débités une fois qu’ils sont sortis du magasin.

Dans un premier temps, Amazon Go fonctionnait uniquement pour les employés du groupe basés à Seattle. Mais le déploiement de ces espaces de vente innovants s’accélère.

12% des Français prêts à faire leurs courses dans un magasin sans caisse

Après Seattle et des analyses plutôt positives auprès d’une clientèle active, Amazon a ouvert un second magasin plus spacieux dans “sa ville”, puis à Chicago avant d’en ouvrir deux autres d’ici la fin de l’année, à San Francisco et New York. Disposer de ce type de magasin dans Big Apple offrira plus de visibilité encore au groupe.

Et paradoxalement, il y a fort à parier que les curieux se presseront y faire leurs achats, provocant sans nul doute une file d’attente bien plus longue que l’attente d’un passage en caisse dans un magasin classique…

Business is business et Amazon ne compte pas s’arrêter en chemin. Le géant de l’e-commerce compte ainsi, selon l’agence de presse Bloomberg, ouvrir 3000 Amazon Go d’ici 2021. Si la majeure partie sera implantée aux Etats-Unis, certains pourraient arriver à l’étranger. En France ? Nul ne le sait mais il faudra persévérer pour le groupe dans un pays où, selon un sondage réalisé par Opinion Way pour Diebold-Nixdorf, seuls 12 % des consommateurs seraient prêts à faire leurs courses dans un magasin de ce genre. 

Jeff Bezos adepte du “Brick and Mortar”

Peu importe, Jeff Bezos sait que les mentalités et les habitudes peuvent très vite évoluer. Et il est persuadé de pouvoir bouleverser le marché de la pause déjeuner et des achats dans les épiceries de proximité. Le patron d’Amazon s’est toujours intéressé au “Brick and Mortar”, ou brique et mortier en français, une expression qui sert à désigner une entreprise de vente traditionnelle ayant pignon sur rue, c’est-à-dire des points de vente “physiques” dans des immeubles “en dur”. Un marché qui, selon Juniper Research, devrait atteindre les 78 milliards de dollars (environ 70 milliards d’euros) d’ici 2022, contre seulement 9,8 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros) en 2017.



l'auteur


Commentaires

Amazon.fr
Voir la fiche
Amazon.fr

Les avis

Noté 5 / 5 par 2 utilisateur(s)


Culture Trouver un magasin Amazon.fr proche Trouvez le numéro de Amazon.fr
Du bon son numérique Pure et dur à Noël ?
Du bon son numérique Pure et dur à Noël ?


Lire l'article

Amazon : Ventes Flash de Noël du 6 au 21 décembre.
Amazon : Ventes Flash de Noël du 6 au 21 décembre.


Lire l'article

3 000 Amazon Go d’ici 2021 ?
3 000 Amazon Go d’ici 2021 ?


Lire l'article

Amazon devient leader de la mode !
Amazon devient leader de la mode !


Lire l'article

Le Commerce en Ligne maintient sa Croissance
Le Commerce en Ligne maintient sa Croissance


Lire l'article

Amazon : un magasin sans caisse ni personnel !
Amazon : un magasin sans caisse ni personnel !


Lire l'article