Café Littéraire aux Halles

Publié le • Modifié le 2016-04-11 10:24:18 par Yves- éditeur @ sitedesmarques - vu 597 fois.
Café Littéraire aux Halles.

Nous avions envie de tester pour vous le tout nouveau café littéraire des Halles. Créé par Philippe et Fabienne Amzalak en collaboration avec Philippe Stark, tout comme Ma Cocotte implanté aux Puces de Saint Ouenil y a quelques années.

Le Café Littéraire a fait le plein dès le premier week end. La volonté des créateurs est de servir 600 clients chaque jours. Effectivement, c'est bien parti.

Ultra moderne.

Ecrans TV diffusant les messages maison, imprimante de livre en live pour acheter le dernier d'Ormesson ou Karine Giébel et le lire en déjeunant ou pendant votre brunch solitaire, tout est fait pour que l'on se sente réellement dans la ville du XXIème siècle. 
La vue est splendide, enfin, sera splendide sans doute lorsque le les jardins seront terminé.L'immense verrière donne sur les jardins et l'Eglise saint Eustache. 
Ludique aussi puisque vous posez votre Smartphone sur la table, il se connecte à l'Appli du resto, vous obtenez la carte, choisissez votre menu, vous payez directement en scannant votre carte bancaire et quelques très courtes minutes plus tard, le tapis roulant lumineux qui est devant vous, dépose votre plateau. Sans chichi, sans fantaisie, sans arabesques inutiles. C'est joliment sobre et coloré, à la différence du décor qui est brossé à l'aluminium et au verre. Ce qui étonne le plus est ce long tapis lumineux qui scinde les immenses tables de bois clair le long desquelles le client s'installe. Le client, c'est vous et moi, tout le monde. Des familles venues amuser les enfants, mais déguster quand même un petit menu gastronomique que même les chérubins aimeront. Il y a les incontournables Bobos, les inattendus écolos, et tous les autres. Je vous le disais, c'est ultra moderne.

Délicieux.
Sobre, simple mais délicieux. Un hot Dog, une omelette aux champignons, des salades et autres assiettes, (non, petits plateaux), joliment présentés. 

Et en sortant sur le parvis, le Conservatoire de Musique répétait une symphonie de Anton Dvorak. Je vous assure, nous en sommes sortis réconciliés avec le Forum des Halles. Mais nous n'avons pas eu le courage d'entrer dans le gouffre. Encore un peu peur quand même.

Voir la fiche

Catégorie :
Voir la fiche

l'auteur


Commentaires


Voir la fiche

Les avis

Noté 4 / 5 par 4859 utilisateur(s)


Trouver un magasin proche
Le prêt à porter Vegan ça existe ?
Le prêt à porter Vegan ça existe ?


Lire l'article

FDJ joue avec Alexa
FDJ joue avec Alexa


Lire l'article

Airbnb au secours des communes rurales
Airbnb au secours des communes rurales


Lire l'article

Ouverture du centre commercial Prado : on a la liste des magasins !


Lire l'article

Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?
Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?


Lire l'article

Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle
Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle


Lire l'article