Dress Code NBA : Benklark lance sa 4ème édition

Dress Code NBA : Benklark lance sa 4ème édition

Publié le • Modifié le 2018-10-31 09:23:53 par Benoit- éditeur @ sitedesmarques - vu 355 fois.

C’était le 19 novembre 2004. Les spectateurs du Palace d’Auburn Hills de Détroit ne le savait pas. Mais ce simple match de saison régulière NBA allait devenir un véritable tremplin pour la mode sur les parquets NBA et de fait, pour quelques millions de fans à travers le monde !

A l’image de Lacoste ou Fred Perry en tennis, ou encore Eden Park dans le milieu du rugby, le basket devait en effet connaître lui aussi son Dress Code en matière vestimentaire.

Mais revenons à ce fameux 19 novembre 2004 où les Pistons de Détroit recevaient les Pacers de l’Indiana pour le premier sommet entre les deux des trois meilleures équipes de l’Est, avec Miami.

Dans ce match aux odeurs de souffre, une mémorable baston entre plusieurs joueurs en direct sur toutes les chaînes avaient plongé d’effroi l’Amérique puritaine. Mais qui sont ces “Bad Boys” des parquets qui décrédibilisent ce sport majeur aux USA. Et risquent de faire perdre gros à ses organisateurs…

Dès le lendemain du match et de cette bagarre, David Stern, grand patron de la National Basketball Association, appliquait ainsi des sanctions exemplaires : suppression de salaire et de jeu pour Ron Artest jusqu’à la fin de la saison, 30 matches de suspension pour Jackson, 15 pour Jermaine et 6 pour Wallace.

Et ? Et la mise en place d’un code vestimentaire obligatoire pour tous les joueurs de la NBA. Finies les casquettes et chaînes en or qui brillent. Oubliés les baggy jeans. Désormais, sous peine d’amendes, les apparitions publiques des joueurs sont réglementées par ce Dress Code, officiellement entré en vigueur au début de la saison 2005-2006.

Rudy Gobert en tête de gondole

Depuis cette date, les grands équipementiers que sont Adidas, Puma ou Nike (qui domine largement ce marché) ont surfé sur cette tendance. Mais de nombreux joueurs ont aussi créé leur propre marque.

En France, Boris Diaw a lancé sa ligne Ukind tandis que Tony Parker a investi dans Way Two en 2013. Plus près de nous, à Cholet, Kevin Idomenee a décidé de consacrer sa carrière à la mode avec un objectif : créer un  vestiaire masculin  pour l’homme moderne, avec une inspiration issue du  vestiaire “Off court” de la NBA.

Associé à Fabien Laclau, alors producteur  chez Universal Music à New-York, ils ont lancé le projet Benklark, entre musique, sport et vie urbaine. En tête de gondole pour se faire connaître, la marque s’est associée à Rudy Gobert, star française de la NBA avec les Utah Jazz.

Depuis sa création, Benklark s’engage à respecter sa politique de  qualité ainsi que son éthique afin d’offrir à ses clients les meilleurs produits possible tout en restant accessible.


Influence Hip Hop  

Alors que le championnat NBA vient tout juste de reprendre outre-Atlantique, Benklark vient donc de lancer sa 4ème édition axée autour de l’emblématique Overshirt.

Respectant les codes esthétiques du basket au rang de noble. L’oversize  est revisité et mélangé avec des coupes beaucoup plus classiques. On retrouve des  formes empruntées à la chemise et au bombers avec la fermeture éclair et les manches bishop.

Le créateur Kevin Idoménée choisit de conserver l’influence Hip Hop qui réside dans la forme et dans certains éléments graphiques du maillot de basket. La marque décline l’Overshirt dans plusieurs matières différentes pour s’adapter à n’importe quel look.

Les bandes présentent sur toutes les vestes  donnent un côté géométrique et sophistiqué aux créations et s’imposent comme la marque de fabrique de Benklark.



l'auteur


Commentaires

Benklark
Voir la fiche
Benklark

Les avis

Noté 0 / 5 par 0 utilisateur(s)


Prêt à porter Trouver un magasin Benklark proche
Dress Code NBA : Benklark lance sa 4ème édition
Dress Code NBA : Benklark lance sa 4ème édition


Lire l'article