La marque Prada renonce à la fourrure

La marque Prada renonce à la fourrure

Publié le • Modifié le 2019-06-12 10:54:41 par Margaux- éditeur @ sitedesmarques - vu 1267 fois.

Visons, renards, chiens viverrins, lapins ou chinchillas… Chaque année dans le monde, selon la FFA (Fur Free Alliance), plus de 100 millions d’animaux seraient tués dans des fermes à fourrure. Un chiffre pour le moins effrayant, d’autant que ces animaux sont sacrifiés sur l’autel de la mode et de ses fourrures.

Mais depuis le mercredi 29 mai, les défenseurs des animaux, et notamment The Fur Free Alliance, une coalition de plus de 50 organisations de protection des animaux de plus de 40 pays, ont pu crier victoire. La marque Prada, premier groupe de luxe italien, a ainsi annoncé qu’elle n’utilisera plus de fourrure animale dans ses créations ni dans ses nouveaux produits, à partir des collections printemps-été 2020 Women’s. L’inventaire sera vendu jusqu’à épuisement des quantités.

Le groupe Prada est attaché à l’innovation et à la responsabilité sociale. Notre politique de non-fourrure, mise au point à la suite d’un dialogue positif avec l’Alliance sans fourrure, en particulier avec LAV et la Humane Society of United States, s’inscrit dans le prolongement de cet engagement, a souligné Miuccia Prada qui dirige l’entreprise fondée par son grand-père. Se concentrer sur des matériaux innovants permettra à l’entreprise d’explorer de nouvelles frontières en matière de design créatif tout en répondant à la demande de produits éthiques.”

Un décision symbolique et stratégique

Brigit Oele, responsable de programme pour Fur Free Alliance, a déclaré pour sa part : “Le groupe Prada a été l’une des sociétés les plus rapides à se libérer de la fourrure après la mise en place d’un dialogue positif il y a un peu plus d’un an. C’est un grand jour pour les animaux !” Cette décision est surtout symbolique pour la société milanaise dont la fourrure ne représente qu’une partie très marginale de son chiffre d’affaires.

De plus, les nouvelles générations sont de plus en plus sensibles à la protection de la nature et l’éco-environnement. Du coup, l’engagement de Prada l’aidera sans doute à accroître sa côte de sympathie et l’attractivité de sa marque auprès des “millenials” consommateurs de luxe, qui préfèrent de manière croissante acheter des marques partageant leurs intérêts et leurs valeurs.

Selon des cabinets d’étude spécialisés dans la mode, en 2025, l’industrie du luxe réalisera 45% de son chiffre d’affaires auprès des 18-35 ans. D’ailleurs, la filière de la fourrure a dénoncé une opération "marketing" selon elle.

Un mouvement mondial suivi par un millier d’entreprises

Il n’empêche, la tendance est bien là et Prada rejoint dans cet abandon de la fourrure les grandes maisons italiennes Armani, Gucci, Versace, Furla, la britannique Burberry, les griffes américaines Donna Karan, DKNY, Michael Kors ou encore le couturier français Jean-Paul Gaultier.

Le programme de détaillants sans fourrure de la FFA compte maintenant 1000 entreprises.



l'auteur


Commentaires

Prada
Voir la fiche
Prada

Les avis

Noté 0 / 5 par 0 utilisateur(s)


Bijoux | Accessoires Trouver un magasin Prada proche Trouvez le numéro de Prada Voir le site E-commerce
La marque Prada renonce à la fourrure
La marque Prada renonce à la fourrure


Lire l'article

Des lunettes extravagantes au style baroque chez Prada


Lire l'article