La Vache qui rit devient bio

La Vache qui rit devient bio

Publié le • Modifié le 2019-05-24 14:24:44 par Emma- éditeur @ sitedesmarques - vu 371 fois.

Comme la baguette ou le béret, on peut dire que la Vache qui rit fait presque partie du patrimoine français. Désignant un mélange de fromages fondus de fabrication industrielle, elle est née en 1921. Et à près de 90 ans, la marque fondatrice de la société Fromageries Bel n’a rien perdu de sa vitalité. Qu’on l’appelle The Laughing Cow aux Etats-Unis, Die Lachende Kuh en Allemagne ou Con bo cuoi au Vietnam, La Vache qui rit provoque toujours le sourire et le plaisir de ses consommateurs à travers le monde.

Elle est aujourd’hui implantée dans plus de 30 pays tandis que ses fabrications sont commercialisées dans plus de 136 pays. Chaque jour, plus de 33 millions de portions de fromages Bel sont ainsi consommées dans le monde. De quoi avoir toujours le sourire. Et si on ne sait pas vraiment pas pourquoi “La Vache qui rit” rit, on sait en revanche d’où elle tire son nom.

Son créateur, Léon Bel, se serait inspiré de l’emblème dessinée par Benjamin Rabier qui ornait les camions de ravitaillement de viande des régiments dans lesquels servait Léon Bel pendant la Première guerre mondiale : les Wachkyrie, clin d’oeil aux célèbres Valkyries. Voilà pour l’anecdote historique…

Un goût onctueux et une communication avant-gardiste

Mais Léon Bel a surtout eu le nez creux en proposant aux consommateurs le premier fromage fondu en portion au goût onctueux, conservable et transportable facilement grâce à son emballage en aluminium unique.

Son succès est aussi dû à sa communication avant-gardiste avec cette boîte reconnaissable entre mille et cette Vache hilare portant des boucles d’oreille constituées de boîtes de Vache qui rit. Connue à travers le monde La vache qui rit a également inspiré de nombreux médias, notamment chez les dessinateurs et affichistes.

Charte mondiale pour une filière amont laitier durable

Aujourd’hui La Vache qui rit pourrait se contenter de surfer sur le succès. Mais notre vache a de la ressource. Sachant s’adapter aux goûts de ses consommateurs avec des saveurs comme Crème de fromage rouge au Maroc, Crème cannelle aux USA, Poivrons en République Tchèque… Elle suit aussi l’air du temps avec un passage au bio.

Engagé depuis plusieurs années en faveur d’une production laitière plus responsable, le groupe Bel a ainsi dévoilé sa Charte mondiale pour une filière amont laitier durable. Construite en partenariat avec le WWF France, cette Charte repose sur six axes stratégiques comme l’accès au pâturage ou encore l’alimentation animale durable et locale.

Cette Charte guidera, jusqu’en 2025, l’évolution des pratiques du Groupe Bel et des producteurs de lait avec lesquels il travaille. En attendant, La Vache qui rit a déjà lancé, en avril, une nouvelle recette 100 % bio.



l'auteur


Commentaires

La Vache qui rit
Voir la fiche
La Vache qui rit

Les avis

Noté 0 / 5 par 0 utilisateur(s)


Alimentation Trouver un magasin La Vache qui rit proche
La Vache qui rit devient bio
La Vache qui rit devient bio


Lire l'article