Laureats hyeres et LVMH prize

Publié le • Modifié le 2014-04-30 12:47:52 par Sibylle- éditeur @ sitedesmarques - vu 328 fois.
Collab entre &Other Stories et la créatrice russe primée par le LVMH Prize Vika Gazinskaya : un vestiaire d’une vingtaine de pièces imprimées allant de 45 à 175€ et restant très proche des codes de la créatrice. Car si elle n’est pas encore très connue du grand public, elle l’est de toute la fashion sphere avant-gardiste : ses vêtements poétiques et parfois extravagants jouent sur le volume, les matières naturelles, la soie et le lin et le coton et les imprimés. Une belle occasion de découvrir une mode pointue à un prix démocratique. Chez Colette et sur le site le 5 mai, dans les boutiques &Other Stories le 15 mai.
Autre créateur à découvrir, le lauréat du Festival d’Hyères 2014, le japonais Kenta Matsushige. Sa collection femme dit mêler «l’hinabi » beauté de la nature et de la campagne et le «miyabi» beauté de l’urbain. L’ensemble, dominé par les tons gris clairs, est d’une grand pureté. Le créateur a 26 ans et travaille à Paris. Il a étudié à la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne. Il bénéficiera d’une collaboration avec les Métiers d’Art de Chanel.
Troisième collaboration pour Pimkie qui s’associe cette fois avec la photographe mannequin styliste australienne Zanita Whittington : résultat, un air vintage et des motifs tropicaux pour 17 pièces vendues de 9,99€ à 35,99€. A partir du 2 juin dans les boutiques et sur l’eshop.
Splendide espace pour le nouvel Uniqlo du Marais : l’ancienne usine des Cendres renait dans toute sa splendeur et vaut le déplacement à elle seule (et pas seulement pour le roi de la Doudoune). 39 rue des Francs-Bourgeois.
Première collection de solaires chez Tara Jarmon : des modèles en acétate fabriqués par Grasset Associés qui fabrique déjà les lunettes Zadig&Voltaire, Eden Park) qu’on trouvera dans les boutiques, sur le site aisni que chez 300 points de vente optiques.
Juste pour le plaisir de voir ce poncho Emilio Pucci, entièrement en bandes de cuir de veau noir et blanc tressés et cousues sur une base de tulle. Défilé PE, pièce unique du défilé (5290€).
A appliquer avant l’épouvantable épreuve du maillot de bain, une huile minceur naturelle
reconnue depuis longtemps et qui ne nous ruinera pas (et non testée sur les animaux). Weleda huile de massage Minceur, env. 20€ les 100 ml.
Adidas x Stella Mc Cartney : un vert tendre mentholé, un jaune pale ou un rose blush... de quoi aller en petites foulées jusqu’à la terrasse des cafés. Adizero II de Adida s , 1 50€ sur net-a-porter.com
La mode du futur est déjà là avec ses Cubify shoes, les premières chaussures à imprimer directement soi-même en 3D (bon, il faut avoir la machine qui coute pour l’instant 3000€, mais on en trouvera bientôt partout parait-il).
Shopper Solidaire mais Mode : plusieurs créateurs (Prada, Stella Mc Cartney, Victoria Beckham, Chloé, Tory Burch, Vera Wang, etc ) collaborent le temps d’une capsule avec l’association Born Free qui lutte contre la transmission du Sida
mere-enfant. Les vêtements sont proposés à moindre prix, on s’offre donc du beau pour une bonne cause. Jupe Prada, 184,5€ sur shobop.com
Retour en grâce de la CHEMEX, la cafetière américaine inventée en 1941 par un chimiste allemand installé aux USA. Les puristes du café la porte aux nues, elle qui est la même depuis 70 ans. Chemex Classic, à partir de 37,5$
Un mascara à sourcils sous forme de gel, idéal pour les épaissir et leur donner une ligne qui tient toute la journée, bien plus efficace que le crayon habituel. Mac, 15,50€
Fabriquées par milliers à partir de 1936 à coté de Calcutta pour les cours de gymnastique des petits élèves indiens, ces tennis fabriquées par la marque encore familiale à l’époque BATA reviennent sur scène. Gardant leur aspect vintage intemporel et bien sur le liseré qui les a rendues reconnaissables entre toutes, elles deviennent ultra-mode et désirables puisqu’elles sont désormais chez Colette ... drôle de destin ! Bata Tennis, du 34 au 45, 40€ chez Colette.
Rappelons que Bata a été créé en 1894 par Tomas Bata dans la ville de Zlin (République Tchèque) qui était devenue à l’époque un centre industriel de pointe. Matériaux de première qualité, simplicité et prix à la portée des ouvriers en ont fait le succès.
Bien sur celles-ci sont sublimes et inabordables (Chanel 650€) mais comment n’a-t-on pas déjà eu l’idée nous-mêmes de coudre quelques fleurs en cuir ou en tissu sur nos jolies espadrilles estivales à 10€ ? Allez, au boulot.

Voir la fiche

Catégorie :
Voir la fiche

l'auteur


Commentaires


Voir la fiche

Les avis

Noté 4 / 5 par 4859 utilisateur(s)


Trouver un magasin proche
Le prêt à porter Vegan ça existe ?
Le prêt à porter Vegan ça existe ?


Lire l'article

FDJ joue avec Alexa
FDJ joue avec Alexa


Lire l'article

Airbnb au secours des communes rurales
Airbnb au secours des communes rurales


Lire l'article

Ouverture du centre commercial Prado : on a la liste des magasins !


Lire l'article

Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?
Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?


Lire l'article

Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle
Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle


Lire l'article