Protection des marques, un enjeu pour l’avenir d’après Rob Davey Senior Director Compumark

Protection des marques, un enjeu pour l’avenir d’après Rob Davey Senior Director Compumark

Publié le • Modifié le 2017-06-19 11:21:47 par Yves- éditeur @ sitedesmarques - vu 161 fois.


Entre 2008 et 2015, le nombre de demandes de dépôts de marques à doublé ! Si cet engouement est le reflet du dynamisme entrepreneurial, il cache également un facteur moins favorable. De nombreux dépôts sont le fait de falsificateurs, copieurs et autres fraudeurs qui s’évertuent à contrefaire les slogans et marques d’entreprises « sérieuses ». 

Il devient donc de plus en plus délicat de développer une marque solide et originale et naturellement de la protéger. C’est désormais l’un des enjeux cruciaux pour nos entreprises. 

Une grande enquête internationale a été réalisée par Opinium pour Compumark, auprès d’entreprises Britanniques, Italiennes, Espagnoles, Allemandes, Françaises et Américaines. 

Plus de 61 % des participants à l’étude déclarent avoir créé une ou plusieurs marques en 2016. C’est l’Espagne qui fut d’ailleurs la plus dynamique en la matière. Alors que les américains sont les champions du dépôt multiple. Et pour les années à venir, les perspectives sont les mêmes.

Outre le constat qui établit chaque année de nouveaux records de dépôts de marque, cette étude montre que les dirigeants sont beaucoup plus attentifs aux procédures d’inscription et de surveillance de leurs marques. Le processus de recherche d’antériorité, puis la protection demandent désormais de réelles compétences et les professionnels des marques sont aujourd’hui soumis à une pression qui n’existait pas auparavant tant les enjeux sont importants pour les entreprises.

La multiplication des dépôts a d’autres conséquences. La complexité des procédures devient un handicape pour les entreprises. Créer une marque, s’assurer de son antériorité, procéder au dépôt et naturellement mettre en place les outils de surveillance demande du temps, trop de temps à notre époque et des budgets par conséquent de plus en plus importants. C’est la raison pour laquelle les entreprises se tournent de plus en plus vers les cabinets extérieurs, spécialistes de la protection des marques.

L’étude montre que 80 % des dirigeants seraient plus enclins à lancer de nouvelles marques si les procédures étaient simplifiées, notamment en matière de recherche d’antériorité. Les nouvelles technologies devraient, selon cette étude, permettre plus d’efficacité et de simplicité… Le coût également des procédures est pointé du doigt.

Toujours selon cette étude, les dirigeants d’entreprise pensent que les abus sont en nette hausse depuis ces dernières années (32 %). En fait les statistiques du secteur montre que le nombre de cas est resté stable sur la période analysée. Sans doute grâce, en partie, aux négociations qui permettent de ne pas passer devant les tribunaux.

En conclusion, l’étude démontre que la protection des marques est devenu un enjeu salutaire et qu’il est nécessaire de trouver des outils technologiques plus performants et moins onéreux. Les nouvelles technologies permettront aux professionnels des marques et cabinets spécialisés de raccourcir la durée des procédures, d’affiner et de fiabiliser les résultats.

Voir la fiche

Catégorie :
Voir la fiche

l'auteur


Commentaires


Voir la fiche

Les avis

Noté 4 / 5 par 4859 utilisateur(s)


Trouver un magasin proche
FDJ joue avec Alexa
FDJ joue avec Alexa


Lire l'article

Airbnb au secours des communes rurales
Airbnb au secours des communes rurales


Lire l'article

Ouverture du centre commercial Prado : on a la liste des magasins !


Lire l'article

Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?
Que trouvera-t-on à l'Hôtel Dieu de Lyon ?


Lire l'article

Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle
Enquête sur Axel Arigato, la marque dont tout le monde parle


Lire l'article

Vers la fin des Caisses en Magasins ?


Lire l'article