Une seconde vie pour les vêtements : le succès de Vinted

Une seconde vie pour les vêtements : le succès de Vinted

Publié le • Modifié le 2019-05-10 11:15:39 par Elisa- éditeur @ sitedesmarques - vu 597 fois.

Les grandes idées ne naissent pas forcément au sud de la baie de San Francisco, au coeur de la Silicon Valley. C’est même à Vilnius, capitale de la minuscule Lituanie plutôt réputée pour son architecture baroque, qu’est née l’une des meilleurs trouvailles de ces dernières années dans le monde du commerce. A Vilnius donc et ses 500 000 habitants, Milda Mitkute et Justas Janauskas ont créé en 2008 Vinted.

L’idée ? Permettre aux Lituaniennes d’échanger leurs vêtements avec un slogan aussi simple qu’efficace : “Achète, vends ou échange les vêtements, chaussures et accessoires que tu ne portes plus !” Rapidement implantée en Allemagne, en 2010, sous le Kleiderkreisel, Vinted s’est aussi exporté aux Etats-Unis en 2010. Avant de débarquer en France au printemps 2013.

Depuis ? Si la société a parfois peiné à décoller le succès est aujourd’hui bien là. L’entreprise de vente en ligne ne cesse à présent de grimper sur les sites et auprès du cœur du grand public.

23 000 nouveaux “clients” par jour en France

Désormais disponible dans 11 pays à travers le globe (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Autriche, France, Pologne, République tchèque, Pays-Bas, Belgique, Espagne et bien sûr Lituanie), Vinted est en train de décoller à l’image d’Ebay il y a une vingtaine d’année. Et tout particulièrement en France.

Rien qu’en France, la plate-forme de revente en ligne d’articles de mode y gagnerait pas moins de 23 000 nouveaux utilisateurs par jour, selon Le Parisien. “Vinted aligne 21 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 8 millions en France”, y souligne son PDG, Thomas Plantenga. Grâce à son appli, Vinted séduirait notamment les femmes et les jeunes avec près des 60 % des utilisateurs âgés entre 18 et 29 ans.

Certes, cette progression hors norme est aussi à mettre au crédit d’une vaste campagne de pub mais pas que. La force Vinted est aussi d’avoir proposé clairement la revente d’articles d’occasions. Beaucoup y revendent par exemple les vêtements de leurs enfants

Utilisation gratuite pour l’acheteur

L’autre idée simple qui a permis au site de décoller : rendre gratuit l’utilisation du site pour les vendeurs. Ce sont les acheteurs qui règlent les commissions et autres frais de livraison. De quoi motiver le public pour fouiller dans les placards et se “débarrasser” des vêtements qui ne leur plaisent plus.

Dans ce monde de surconsommation, l’idée de redonner vie à des produits a aussi fait mouche puisque, chaque jour, Vinted assure que plus de 400 000 articles sont téléchargés sur son site en France.



l'auteur


Commentaires

Vinted
Voir la fiche
Vinted

Les avis

Noté 0 / 5 par 0 utilisateur(s)


Prêt à porter Trouver un magasin Vinted proche
Une seconde vie pour les vêtements : le succès de Vinted
Une seconde vie pour les vêtements : le succès de Vinted


Lire l'article

Tout savoir sur Vinted : le vide dressing en ligne
Tout savoir sur Vinted : le vide dressing en ligne


Lire l'article

Site des marques a testé pour vous : VINTED


Lire l'article