Nike, FFF, revendeurs : à qui profite le prix exorbitant des maillots deux étoiles ?

Nike, FFF, revendeurs : à qui profite le prix exorbitant des maillots deux étoiles ?

Publié le • Modifié le 2018-08-31 09:47:43 par Benoit- éditeur @ sitedesmarques - vu 331 fois.

Le prix du maillot à deux étoiles a fait polémique. C’est le moins que l’on puisse dire. Il y a quelques jours de ça, l’animateur Vincent Moscato faisait encore une sortie médiatique parlant de "honte" de vendre à ce prix "un t-shirt pourri" !

Il faut dire que le prix n’est quand même ridicule. Le replica, maillot de base, est vendu à 85€. Quant au maillot de match (le même que porte les joueurs les jours de match), il est vendu à 140,00€. Alors bien sûr, les prix sont élevés. Mais ils ne sont pas plus chers que d’habitude. Les maillots de l’équipe de France ont toujours été vendus à ce prix. Il n’empêche que la rareté entretenue par Nike et le caractère exceptionnel de ce nouveau maillot font quelque peu grincer des dents ...

Mais alors, à qui profitent ces ventes ? Eh bien c’est simple. Le coût de fabrication est de 3,00€. Sur la vente, Nike empoche 16% du prix. Le revendeur récupère lui 63% du prix du maillot et la FFF 4,5%. 1% revient aux salaires des ouvriers. Les 15,5% restant sont répartis entre le coût de transport, les taxes diverses, le prix des matières premières etc.



l'auteur


Commentaires

Nike France
Voir la fiche
Nike France

Les avis

Noté 0 / 5 par 0 utilisateur(s)


Prêt à porter Trouver un magasin Nike France proche Trouvez le numéro de Nike France
Nike, FFF, revendeurs : à qui profite le prix exorbitant des maillots deux étoiles ?
Nike, FFF, revendeurs : à qui profite le prix exorbitant des maillots deux étoiles ?


Lire l'article

Sneakers : les sorties Nike de l’été 2018
Sneakers : les sorties Nike de l’été 2018


Lire l'article

Où trouver le maillot à deux étoiles ?
Où trouver le maillot à deux étoiles ?


Lire l'article

Nike : les ventes de maillots des bleus explosent !
Nike : les ventes de maillots des bleus explosent !


Lire l'article