Les soldes ne serviraient plus à rien !

Les soldes ne serviraient plus à rien !

Publié le • Modifié le 2018-11-16 17:32:26 par Cédric- éditeur @ sitedesmarques - vu 373 fois.

Alors que la plupart des consommateurs français préparent leurs cadeaux de noël, d’autres ont déjà coché sur leur agenda les dates des soldes 2019. Du mercredi 9 janvier au mardi 19 février 2019, ce sera encore la course aux bonnes affaires

Ou pas ! Soldes d’hiver et soldes d’été, si ces deux moments ont ainsi longtemps été des rendez-vous de consommation incontournables, notamment attendus avec impatience par les “fashion addict” et les familles soucieuses d’équiper leur tribu à bas prix, les soldes privés, les promotions et les nouveaux rendez-vous (comme le “Black Friday”) les Français ont vu fleurir les étiquettes barrées et les deux rendez-vous saisonniers ont commencé à être “désacralisés”.

Alors qu’en 2010, 41% des Français déclaraient déjà que les “soldes d’été et d’hiver ne servent plus à rien”, ce chiffre est passé aujourd’hui à 56% (+15 points en 8 ans) d’après la dernière enquête de l’Observatoire des comportements de consommation, réalisée par Odoxa pour Emakina et BFM Business (1).

Une conviction que les prix sur internet sont plus intéressant

Aujourd’hui, seuls les Français disposant des revenus les plus faibles (moins de 1500 euros par mois) sont une courte majorité (50% contre 48%) à trouver les soldes utiles, sans doute parce qu’ils saisissent toutes les occasions possibles pour limiter le coût de la vie.

Les Français sont en revanche quasiment unanimes (87%) à considérer que les produits ont plutôt tendance à être moins chers sur internet qu’en magasin. D’ailleurs, 6 personnes interrogées sur 10 vérifient souvent ou systématiquement les prix sur internet avant d’acheter un produit.

Cette conviction que les prix sur internet sont plus intéressants a créé un réflexe chez une large majorité de Français : lorsqu’ils trouvent un produit qui leur plaît en magasin 61% d’entre eux vérifient avant de l’acheter (systématiquement ou souvent), s’il n’est pas moins cher sur internet. Cette habitude est particulièrement ancrée chez les 25-34 ans qui sont 79% à l’affirmer.

Le commerce traditionnel doit s’adapter

Ces nouveaux comportements de consommation ont mis sous pression les commerçants traditionnels qui ont dû adapter leurs pratiques commerciales. Selon l’expert Nicolas Borgis, managing director d’Emakina, les pure players de la vente en ligne ont fait exploser la traditionnelle saisonnalité des promotions et ont créé chez les Français une culture de la promotion permanente.

Ces nouveaux comportements de consommation ont mis sous pression les commerçants traditionnels qui ont dû adapter leurs pratiques commerciales. Malheureusement, cette adaptation s’est faite de manière désordonnée, incohérente, au prix d’une expérience client largement dégradée.

Le commerce traditionnel doit donc faire face à trois challenges : mettre inévitablement en place une stratégie e-commerce, s’adapter à la nouvelle saisonnalité des promotions et revoir l’alignement des prix entre internet et les magasins.

Enquête réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par internet les 10 et 11 octobre 2018.



l'auteur


Commentaires

Zara
Voir la fiche
Zara

Les avis

Noté 3 / 5 par 185 utilisateur(s)


Prêt à porter Trouver un magasin Zara proche Trouvez le numéro de Zara Voir le site E-commerce
Les soldes ne serviraient plus à rien !
Les soldes ne serviraient plus à rien !


Lire l'article

H&M et Zara plébiscitées sur le web
H&M et Zara plébiscitées sur le web


Lire l'article

Marseille : un magasin ZARA emblématique ferme ses portes
Marseille : un magasin ZARA emblématique ferme ses portes


Lire l'article

Zara rend hommage à la série Friends !
Zara rend hommage à la série Friends !


Lire l'article

Le zapping mode de la semaine : du 2 au 9 juin 2018
Le zapping mode de la semaine : du 2 au 9 juin 2018


Lire l'article

Pourquoi Zara ne fait pas de pub ?
Pourquoi Zara ne fait pas de pub ?


Lire l'article